Demander une réduction, une démarche pas encore dans toutes les mœurs!

L’Office fédéral du logement vient d’annoncer une nouvelle baisse du taux hypothécaire de référence, la dernière baisse a ramené le taux à 1,75%.

Avec des taux hypothécaires très bas, faire une demande de baisse de loyer est une démarche logique.

Demander sa baisse de loyer

Augmentation moyenne des loyers en Suisse depuis 2010

Vous hésitez encore?

Demandez-vous ce qui se passera lors de la prochaine hausse des taux hypothécaires et donc du taux de référence qui suivra la tendance?


Une baisse du taux de référence d’un quart de point (-0.25%) signifie pour le locataire, qu’il aura en principe droit à une baisse de loyer de 2,91 %.


Il ne vous reste donc plus qu’à demander légitimement à votre bailleur cette baisse de loyer qui vous revient de droit.

  • les loyers calculés selon l’indice des prix à la consommation ne sont pas concernés par ces baisses, ce sont des cas rares.
  • une demande peut être refusée par le bailleur dans certains cas.
  • Une baisse partielle pourrait être par exemple proposée en cas de rénovations engendrant une hausse des charges d’exploitation ou un faible rendement de l’immeuble, ou pour les logements subventionnés.

Dans le cas où la demande a été refusée par le bailleur, le locataire qui se sent lésé doit saisir la Commission de conciliation dans les 30 jours dès réception du refus.

La loi offre au locataire une protection accrue, le bailleur n’a pas le droit de résilier le bail durant un litige et les résiliations par représailles sont annulables facilement.

Le calculateur en ligne de « Bon à savoir », site d’information et de défense des consommateurs, permet de déterminer qui a droit à une baisse de loyer et le montant de la baisse possible (accès libre pour les clients de Bon à savoir).